Quelque chose de Noël

Bien installé-e dans ton canap’ ? Un chocolat chaud à proximité ? Un plaid (ou un chat) sur les genoux ? Allez, lance ça et tu es prêt-e pour la lecture de cet article, spécial… NOËL ! Au programme : une sélection entièrement personnelle, subjective et dépourvue d’esprit critique de recommandations de Noël. Alors aucune honte à avoir, ici, on fait dans les bons sentiments et la guimauve (littérale et figurée) et on assume tout.

Le film pour un Noël sooo romantique

Je ne ferai pas dans l’originalité et j’irai droit au but : Love Actually (Richard Curtis, 2003) ! L’une des meilleures comédies romantiques chorales – et comédies romantiques tout-court – le film de Richard Curtis est une célébration généreuse et sansomplexes des fameux “bons sentiments” décriés par les plus snobinards des cinéphiles. Pour fêter Noël, laissons aux cyniques le “privilège” des sad endings et aimons-nous gaiement avec Hugh Grant, Colin Firth, Keira Knightley, Emma Thompson ou encore Bill Nighy. On trouve difficilement meilleure compagnie.

Alors certes, Love Actually ne va pas sans imperfections, même pour l’amatrice du genre que je suis, mais il reste l’un des modèles dans la composition classique du film de Noël et de la comédie romantique : une bande originale à propos, de la neige, des sapins, des cadeaux, des grincheux, des déclarations d’amour en veux-tu en voilà… Et, quoi qu’en pensent les plus aigris, un ton qui ne fait pas dans le sucré le plus franc puisque Love Actually consolera également les déçu-e-s comme il en fera rêver d’autres. Le film de Richard Curtis fait aussi belle place à l’amour familial et écarte tout jugement des pas de travers de ses personnages. Alors, quoi d’autre qu’un film multigénérationnel, multilingue et formidablement généreux pour passer un heureux Noël ?

Autres recommandations sooo romantiques :

 “Le Soleil de Noël” ou “Amends” en VO, l’épisode 10 de la saison 3 de Buffy contre les vampires (Joss Whedon, 1997-2001)
La série nous avait plus habitués aux épisodes spéciaux de Halloween, mais Noël c’est bien aussi.

Nuits blanches à Seattle (Nora Ephron, 1993)
“Euh… Combien de temps dure votre émission ?”

La série pour un Noël sooo magique

En Grande-Bretagne, Noël c’est aussi un événement ritualisé par le programme télévisé. Chaque année, la BBC diffuse le jour de Noël le “Christmas Special” de Doctor Who pour des audiences qui tournent autour de 10 millions de spectateurs (en Grande-Bretagne). Si la série est généralement, déjà, très “esprit de Noël” en tant que divertissement familial le plus souvent feel good et hyper imaginatif, elle va encore plus loin pour ces soirées consacrées.

Doctor Who “Last Christmas” © BBC

Véritable objet culturel, Doctor Who est LA série pour fêter Noël en famille, avec petits et grands, entre ami-e-s ou même seul-e. Avec son épisode écrit spécialement pour l’occasion, la série revisite des classiques comme Un chant de Noël (Charles Dickens, 1843) ou Le Lion, La Sorcière blanche et l’Armoire magique (Clive Staples Lewis, 1950), quand elle ne se balade pas carrément au Pôle Nord (épisode de la neuvième saison “Douce Nuit” ou “Last Christmas” en VO). Cela fait maintenant quelques années que France 4 permet aux spectateurs français d’en profiter également en diffusant l’épisode à son tour. Cette année, malheureusement, l’épisode de Noël sera un épisode de Nouvel An, ce qui repousse pour nous la diffusion hors des vacances scolaires. Mais ne serait-ce pas l’occasion de revoir les précédents Christmas Specials ?

Autres recommandations sooo magiques :

La série pour un Noël sooo drôle

Décidément, les anglais savent y faire puisque je me tourne encore vers eux pour la comédie ! Cette fois-ci, je ne saurais que vous conseiller de tenter Miranda (Miranda Hart, 2009-2015), composée de trois saisons de six épisodes de 26 minutes et… de deux épisodes de Noël ! Classique de la série comique à l’anglaise, Miranda évoque les tribulations de son héroïne, propriétaire d’une petite boutique de farces et attrapes, qui jongle entre une mère invasive et son crush pour Gary (Tom Ellis). Hilarante et petit miracle de feel good à l’anglaise, cette série peut se découvrir en une soirée ou un après-midi !

Miranda © BBC

Je ne résiste pas non plus à recommander le fameux épisode “L’Incontrôlable Noël d’Abed” ou “Abed’s Uncontrollable Christmas” en VO, épisode 11 de la saison 2 de Community (Dan Harmon, 2009-2015). Certes pas seulement drôle, cet épisode réalisé en stop motion est, comme souvent dans la série, très référencé : Le Pôle Express (Robert Zemeckis, 2004) et Charlie et la Chocolaterie (Roald Dahl, 1964) y passent notamment. Il s’apprécie également pour lui-même, en variation méta des contes de Noël jusqu’à culminer dans une chanson bien nommée : “That’s What Christmas Is For”.

Autres recommandations sooo drôles : 

Cette sélection n’est évidemment pas exhaustive et pourrait être complétée, pourquoi pas l’année prochaine, de séries, jeux vidéo et films sooo qui font peur, qui font passer le temps entre le fromage et le dessert ou qui font pousser la chansonnette en chœur. En attendant, les autres rédacteurs de l’Écran partagent avec vous leurs propres souvenirs de Noël. 

Légende de l’image : Noël pour Lilith, le Comte Gracula et Doc Aeryn : les dessins animés Astérix
Légende : Noël pour The Watcher : Lawrence d’Arabie (David Lean, 1962) et les grands péplums
Légende : Noël pour Dolores : les jeux Pokémon Rouge et Or 
Légende : Noël pour Stella : Maman, j’ai raté l’avion (Chris Columbus, 1990)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *